Croisière en Ecosse au printemps été 2016

Pas dégoutés par le mauvais temps subi en 2015, nous réitérons un voyage en Ecosse.

Croisière du printemps 2016. De Arzal à l'Ecosse et retour

Depart de Arzal, Loire Atlantique le 8 Mai. Nous étions restés sur notre faim lors de notre première croisière en Ecosse en 2015.   Le temps avait été trés mauvais. Les dépressions se sont succédées sans relâche. Ce fut d'après les annales le mois de juin le plus venté et le plus froid depuis trente ans. Et le mois de juillet le plus pluvieux ... Nous avons donc décidé de retenter notre chance l'année suivante. Bateau préparé, le plein de tout fait, fuel, eau, gaz, avitaillement, nous voilà donc sur le départ le 8 Mai de notre base, Arzal sur la rivière Vilaine, dans le Morbihan. La remontee de la Bretagne jusqu'à Camaret se fait tranquillement, avec des arrêts a Quiberon (port haliguen), Groix, Lesconil, Camaret, et à l'Aber Wrach le 15 Mai. Pas beaucoup de vent. On a juste failli se planter à l'interieur du port de l'aber wrach. Il y a au milieu du port à babord une série de cailloux, bizarrement balisés. Dans la hâte de prendre une des rares places libres, on a pris un mauvais chenal. Moralité : bien regarder la carte du port avant d'y rentrer, et ne pas se précipiter une fois dedans... Le port est animé par la régate des abers. Ils font un aller retour aberwrach -Plymouth sans vent ... Un mega voilier imoca MACSF skippé par ....; est ramené a travers toute la Manche par la SNSM,   mât cassé en plusieurs morceaux, voiles perdues... Mauvaise pioche. On fait connaissance avec deux bateaux français, un connu sur H et Oh, Blei Mor de Lorient, et Captain do Too, un Ovni 395. Nous naviguerons en escadre jusqu'en Irlande du Nord. Nous faisons la traversée de nuit de l'Aber Wrach à Newlyn en Cornouailles (105 miles nautiques), avec un petit vent, moitié à la voile, moitié au moteur, tranquille. Croisement des rails de cargo. A un moment on se trouve pris en sandwich entre deux cargos,  pas trop agréable... L'AIS nous aide bien ...

NEWLYN, du 16 au 18 mai.

Newlyn est un grand port de pêche avec quelques pontons pour les bateaux de passage. On est à 20 mn de marche de Penzance. C'est le début du dépaysement. On mange nos premiers fish and chips, et notre premier petit déjeuner anglais. On va visiter St Ives , station balnéaire côtée, et le Mount St Michael situé sur un îlot . On le rejoint à pied à marée basse, ou en bateau. Bien sûr il n'est pas si beau que le nôtre, mais l'île comprend un trés beau jardin .

DSCN4687.JPG

DSCN4686.JPG

Dans le port de Newlyn image.jpeg

De Newlyn, on part ;pour Milford Haven au pays de Galles, encore une navigation un jour et une nuit (135 miles n.) à plus de 7 noeuds de moyenne, avec un bon force 5-6, et une mer formée. Ça dépote ... Arrivée à 3hs du matin dans la baie de Milford Haven. On attend au mouillage le lever du soleil et l'ouverture de l'écluse de Milford Haven.

MILFORD HAVEN, du 20 au 21 mai

Port confortable, dans un environnement de raffineries, port gazier, etc... Pas grand chose à y faire, ravitaillement et repos. Ils décolorent même leurs chiens : photo d'un joli caniche rose ....

TRAVERSEE DE LA MER D'IRLANDE Encore une traversée jour + nuit, de Milford Haven à Howth, 125 miles nautiques. On ne peut pas éviter les courants, six heures dans un sens, puis six heures dans l'autre, et qui peuvent générer une mer hâchée quand le vent est contre le courant. Il fait trés froid et nous sommes trés couverts pour naviguer . Ce passage n'est jamais une partie de plaisir... L'arrivée à 1h du matin dans la marina de Howth près de Dublin est rock and roll. On prend le premier bout de ponton qui se présente pour s'amarrer.  La circulation dans ce port est trés étroite, et il y a souvent du vent.

IRLANDE HOWTH et DUBLIN. 24 au 26 Mai

La marina appartient à un club nautique trés actif. Tous les soirs il y a des entraînements aux régates, après le boulot. On en profite pour aller visiter Dublin, rallié en train. Nous visitons Trinity College, avec sa très belle et trés ancienne bibliothèque. On y conserve un manuscrit trés ancien, le livre de KELLS, le nouveau testament écrit en latin, qui date de 800, avec des enluminures superbes. Il a été réalisé dans un monastère sur une petite île d'Ecosse, à Iona, puis mis à l'abri des invasions viking au collège de Dublin. La bibliothèque dite "Long Room" fait 65 mètres de long et contient 250.000 livres anciens. Notre visite de Dublin ne manque pas la rue Temple Bar, l'endroit le plus animé de la ville , et le plus abreuvé aussi, de bière et de musique.

IRLANDE DU NORD ARDGLASS puis STRANGFORD LOUGH en Irlande du Nord. 28 et 27 Mai.

Nous rentrons dans un tres grand lough , et prenons un mouillage devant un petit club nautique. Il y a ce jour-là un barbecue, rencontre des yachts clubs irlandais, et du royal yacht club de Belfast Irlande du Nord, et nous sommes invités à y participer. Tous ces gens sont trés accueillants. Une belle balade à pied à terre. C'est notre premier mouillage depuis qu'on est partis. Le site est très beau. Un truc étrange au milieu du chenal d'accès à Strangford Lough où les courants sont trés forts. En fait c'est une hydrolienne avec deux pales qui peuvent s'abaisser dans l'eau.

DSCN4695.JPG

BANGOR et GLENARM.  29 , 30, 31 Mai.

L'arrivée dans la baie de Belfast se fait dans un brouillard soudain et épais, on ne voit pas à 100 mètres, ;l'entrée dans la marina de Bangor se fait au radar. On y retrouve les guillemots, espèce protégée d'oiseaux.

RATHLIN ISLAND 1 et 2 Juin

Rathlin island est une petite île située dans le North Channel , entre l'Irlande et l'Ecosse, et accès à l'Atlantique Nord. Ce channel a des tres gros courants.

De trés nombreux oiseaux viennent nicher là au printemps. Un observatoire est accessible au phare situé à l'ouest de l'île. Les rochers sont couverts de milliers d'oiseaux et blancs de guano, sans parler du bruit des cris d'oiseaux. On y trouve des puffins (macareux), des guillemots , des Razor Bills (petits pingouins), et des Fulmars. On voit aussi une grande colonie de phoques qui se prélassent sur des rochers découverts. On se perd en faisant une balade à pied dans l'île (des randonnées mal balisées). On manque déchirer nos pantalons en passant de nombreuses clôtures. On évite les champs où il y a des taureaux. Les murets de pierre à Rathlin island.

DSCN4705.JPG

Notre première colonie de phoques.

DSCN4708.JPG

DSCN4709.JPG

DSCN4714.JPG

Observatoire des oiseaux à Rathlin Island DSCN4721.JPG

Des milliers d'oiseaux sur une sorte de plateforme DSCN4742.JPG

ECOSSE

ISLAY , première île d'ECOSSE 3 Juin

On y fait une arrivée catastrophique dans le port. Non respect d'un balisage par des bouées vertes, le bateau se plante dans la vase, à 50 mètres du ponton. Un local zélé nous tire avec sa barque à moteur. Tout celà sous les regards amicaux des nombreux voileux british. On fait encore des bêtises... Mieux vaut arriver pas trop fatigués  dans les ports. Pas moyen de trouver de l'argent, les distributeurs n'acceptent pas les C.B. d'un autre pays, il nous faut prendre un bus et aller a la grande ville de l'île au ditributeur d'une banque la Royal Bank of Scotland. Le départ de l'île ne sera pas meilleur avec une amarre qui se coince dan le taquet et ne veut pas filer.

SOUND D'ISLAY et ORONSAY 4 juin

On passe le sound entre les îles d'Islay et Jura, long passage étroit de 10 miles avec des gros courants. On est en vives eaux (fortes marées - coefficient 100). On passe a fond la caisse à plus de 10 noeuds. De nombreux tourbillons sont créés par les courants. Un mouillage solitaire ou presque sur l'île d'Oronsay.

ULVA et COLL 5 et 6 Juin

Passage délicat car trés peu d'eau dans le sound de Iona. On aperçoit la célèbre abbaye de Iona , grand lieu de pélerinage qui est à l'origine du livre de Kell vu à Trinity Collège.

DSCN4765.JPG

DSCN4771.JPG

Un tour de Staffa et de ses orgues basaltiques

DSCN4786.JPG

Par grand beau temps, et un mouillage de rêve dans une petite île, Ulva, sous le Ross de Mull, à Cragaig Bay, avec les phoques. DSCN4793.JPG

DSCN4797.JPG

DSCN4792.JPG

Le lendemain on rejoint l'île de Coll, ses corps morts, et son restaurant.

RUM , réserve naturelle. ;7 et 8 Juin

A l'approche d l'île de Rum, sans vent avec l'île dans la brume. DSCN4803.JPG

En naviguant on aperçoit une baleine plusieurs fois, un aileron et un gros dos bien arrondi. L'année dernière on n'avait pas  vu le sommet de l'île.  Cette année le temps est au beau fixe. On entreprend une longue randonnée dans la montagne, monotone. Ile montagneuse trés imposante. L'île abrite une colonie de daims, cette fois-ci nous ne les verrons pas. On visite un chateau un peu fou, avec une décoration exubérante. Le guide a un accent épouvantable et parle trés vite. Il a sûrement des bonnes histoires car tout le monde rit, sauf nous... Qui ne comprenont rien. Le chateau appartenait à une riche famille qui possédait toute l'île et organisait des chasses. Mais aussi des parties fines. Mort sans héritier l'île a eté donnée à ses habitants qui y vivent et la gèrent en communauté (31 personnes).

DSCN4827.JPG

DSCN4809.JPG

DSCN4812.JPG

Au mouillage on fait la connaissance de deux français, Franck et Gérald, sur un bateau basé au Bono. Soirée sur notre bateau. On les retrouvera à Castlebay sur Barra.

LOCH HARPORT sur l'île de SKYE 9 Et 10 Juin

Un long lough nous amène au pied de la distillerie Talisker, mais aussi au pied de la plus haute montagne de Skye, the Cuillins Hills, on se croirait parfois en Suisse sur un lac au pied des montagnes.

DSCN4828.JPG

DSCN4845.JPG

Tous les loughs et aussi le long des côtes et parfois long des côtes, les pêcheurs mettent des casiers à homard. Tout autour des fish-farms aussi qui sont trésor nombreuses. On navigue donc dans un champ de boules.

DSCN4837.JPG

Visite de la distillerie Talisker , trésor bien faite. C'est d'une propreté exemplaire. On ne résiste pas à l'achat de bouteilles. En arrivant, après amarrage sur un coffre, on débarque en annexe sur un superbe ponton qui nous tend les bras, mais dans une propriété privée. C'est moyennement apprécié.

HEBRIDES EXTERIEURES

LOCH BOISDALE, CASTLEBAY, 12 au 17 Juin

Les Hebrides extérieures sont un chapelet d'îles trés découpées, reliées entre elles par des chaussées ou des ferrys, qui s'etalent du nord au sud en forme d'arc. Elles sont trés sauvages et balayées par les vents. On y trouve quand même des habitants qui font de la pêche ou de l'élevage. Il y a beaucoup de fish-farms de saumon dans les baies et les loughs. Nous restons à l'abri d'un coup de vent de nord plusieurs jours dans une petite marina neuve, mais au milieu de nulle part.  On visite en voiture ces paysages un peu désolés. Le château à Castlebay sur l'île de Barra.

DSCN4873.JPG

DSCN4889.JPG

Le village de Castlebay

DSCN4878.JPG Un vrai temps écossais DSCN4872.JPG

Plein de petits lacs à l'intérieur, couverts de nénuphars. Même les feuilles de nénuphars se soulèvent avec le vent. DSCN4894.JPG

Paysage sur South-Uist, Hébrides extérieures. DSCN4898.JPG

Les poneys des Hébrides DSCN4900.JPG

DSCN4901.JPG

ÎLE DE CANNA

Canna est une des smalls islands comme Rum, Muck et Eigg, près de Skye. Elle a été donnée par le dernier riche propriétaire aux habitants qui la gèrent en communauté. Ils vivent de la pêche, de l'élevage, et de l'agriculture. Un peu du tourisme. Il y a trois églises DSCN4912.JPG

Des traces de civilisations très anciennes. DSCN4919.JPG

Des vaches, des moutons, des oiseaux, des phoques, etc... DSCN4925.JPG

Des très belles couleurs dans des eaux peu profondes. DSCN4927.JPG

Une jolie petite chapelle DSCN4931.JPG